Le Codex Wallerstein un livre d’escrime datant du 16ème siècle

Le Codex Wallerstein est un ouvrage qui date du 16ème siècle. Il s’agit, en effet, d’une compilation regroupant trois manuscrits de 221 pages. La première page de ce livre comporte le titre De Bauman Fechtbuch et l’inscription 1549. Le Code appartient à Paulus Hector dans le 1556ème. 

Le Codex Wallerstein, côté contenu 

A travers les 221 pages qui le constituent, le Codex Wallerstein met l’accent sur les techniques de combat à l’aide d’une épée longue. De nombreux autres types d’armes y sont également évoqués, pour ne citer que les couteaux, le poignard et la dièse. Le Codex Wallerstein s’agit d’un manuscrit comportant trois partie, dont chacune se distigue surtout par le style d’illustration. Dans la partie A, les armes, comme le couteau, l’épée et l’épée longue sont traitées. La partie B, quant à elle, évoque le traitement de grappin. Tandis que la partie C du Codex Wallerstein évoque l’épée longue, le tir, les prises signe et les blindés de combat. La représentation des épées imite une conique à style long. Pour ce qui est de style de combat, selon le Codex Wallerstein, le livre met en relief les stratégies de Fiore dei Liberi’s et aussi les techniques traditionnelles. A noter que la partie A de ce livre est classé ouvrage de référence lors de la clôture de Albrecht Dürer de la 1512e.

En matière de style de combat dans le Codex Wallerstein

Le Codex Wallerstein représente un style de combat inspiré du style recommandé à l’initiative de Johannes Liechtenauer, maître escrimeur, au quinzième siècle. Mais l’ouvrage met également l’accent sur de nombreuses autres  techniques de combats qui sont inspirées des enseignements du maître d’armes Fiore dei Liberi, au quatorzième siècle. La partie C du livre est considérée comme la partie la plus ancienne, étant datant du milieu du quinzième siècle.